Je suis grosse

Parlons du mot « grosse » veux-tu?

Est-ce possible d’utiliser les mots pour ce qu’ils veulent dire tout simplement?

Aujourd’hui si une femme se dit « grosse » ou dit d’une autre quelle est « grosse » c’est la PANIQUE, elle est grossophobe, elle juge les autres, elle est méchante!!! ho la la

Pourtant si je dis de moi que je suis mince ou si je dis d’une autre qu’elle est mince, pas de problèmes.

Si je dis d’une personne qu’elle a les cheveux noirs, pas de problèmes.

Si je dis d’une personne qu’elle est grande, petite, a des yeux bleus, une moustache, une barbe peu importe, tout est beau!

Mais si je désigne une personne comme étant grosse, c’est la catastrophe. Pourtant être gros est un fait, être en surpoids ou obèse est un fait. La grosse sait qu’elle est grosse tout comme la grande sait qu’elle est grande. Il n’y a rien de négatif dans ces mots, ce n’est qu’un descriptif.

La définition du dictionnaire est « Qui, dans son genre, dépasse la mesure ordinaire »

Bon, la « mesure ordinaire » c’est QUOI?? Elle change avec les années, les époques, je te l’accorde et cette mesure ordinaire est relative, mais habituellement, les gens vont parler de poids santé comme mesure « ordinaire » ou utilisent l’IMC, que je n’aime pas personnellement, mais bon, peu importe. Dans la définition de gros, il n’y a pas de « personne laide, personne inadéquate, personne ridicule, personne répugnante, personne qui n’a pas de valeur » ça, c’est la société qui ajoute ces connotations à un mot qui est un simple adjectif.

Pour une fourmi, l’humain est énorme, pour un humain, le grizzly est gros, ce n’est qu’une mesure comparative de l’espace qu’un objet ou un être occupe, rien de plus.

Pourtant, c’est un mot tabou en 2018 parce qu’en 2018, tout adjectif pour désigner une personne devient un problème pour être politiquement correct.

C’est comme dire « il est noir » on se fait traiter de raciste, pourtant ce n’est qu’un fait. On attribue des choses aux mots qui ne sont pas dans la définition du mot.

Si je dis qu’une personne est musulmane, je deviens islamophobe, si je dis qu’un homme est gai, je deviens homophobe. Pourtant ce ne sont que des faits.

Il ne faut plus parler de gens aveugles ou sourds, ce sont des non-voyants et des malentendants, tu me suis?

Le problème surviens selon moi lorsque ces descriptifs physiques sont utilisés de façon ouverte pour discriminer envers la personne, dire que cette personne n’a pas de valeur ou de compétence, mais si le mot est utilisé simplement comme descriptif réaliste, je ne vois pas le problème.

Et le fameux « ben toi si tu te trouves grosse, moi je suis quoi? » Ça je le vois quand une fille se dit grosse et que les plus grosses qu’elles sont insultées. La fille, qu’elle aille un surplus de poids de 10lbs ou 100 lbs, ça ne change pas le fait qu’elle a surplus de poids, et elle se décris elle-même, elle ne parle pas des autres, alors arrêtons de lui mettre des mots dans la bouche qu’elle juge les plus grosses qu’elle alors qu’on n’en sait rien. Si la fille dit « je suis grosse, je ne pourrais pas m’imaginer devenir grosse comme telle personne je serais dégueulasse » alors là oui, il y a un problème. Mais de simplement dire « je suis grosse », je ne vois pas le problème.

Le pauvre mot s’est fait coller des significations qui ne lui reviennent juste pas. C’est la société qui a décidé que « gros » était négatif. Est-il possible de juste utiliser un mot pour ce qu’il signifie et pas pour ce que les gens « pensent » ou « sous-entendent » d’un mot? La grossophobie cependant, c’est de discriminer ou juger les gens gros pour leur faire du tort, et ça, c’est complètement autre chose.

Prenons-moi par exemple, il y a des tonnes de filles plus minces que moi et des tonnes de filles plus grosses que moi. oui oui, je l’ai dit grosses!! Ça importe peu, la réalité est que j’ai du poids à perdre, je suis en surpoids selon le corps médical, c’est un FAIT, pas une OPINION.

Maintenant ce que les gens pensent des grosses, ça leur appartient, mais de simplement dire qu’une personne est grosse ne devrait pas en soi automatiquement dire que la personne qui utilise le mot juge les grosses, parce qu’on ne le sait pas.

Maintenant si la personne dit « ha la fille est laide parce qu’elle est grosse et elle répugnante » oui la personne émet une opinion peu reluisante, mais encore là, une autre personne va dire que cette même femme est belle parce qu’elle est grosse. La beauté n’est pas un fait mais c’est subjectif et les gouts ne sont pas à discuter. Ce que moi je trouve beau, une autre le trouve laid. Moi je n’aime pas les hommes avec la barbe pleine, je les trouve laid, j’ai tu le droit? Moi je n’aime pas les robes à grosses fleurs, est ce que je juge celles qui aiment ça? Pas du tout!

Et la fille qui se décrit comme étant grosse, ça ne veut pas dire qu’elle se déteste. Ben oui, ça se peut qu’elle s’aime imagine toi donc, même si elle veut maigrir, ça se peut qu’elle s’aime pareil!! Et si elle ne s’aime pas, ça la regarde elle et elle seule. Vouloir maigrir pour améliorer son confort, sa santé, son énergie, ne veut pas dire que la personne ne s’aime pas et est grossophobe.

Bref, jasons!!! Discutons, j’aimerais savoir ce que tu en penses. Toi le mot grosse, est-ce un simple adjectif ou est-ce un mot qui automatiquement viens avec une connotation négative de jugement envers l’autre?? Est-ce que c’est moi qui ne comprends pas le problème avec le mot? Qui ne comprends pas pourquoi un simple mot engendre automatiquement du jugement et du négatif?

Partager ce blogue
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+