5 questions à se poser pour éviter le piège des relations jetables!

Source photo: sylvainwealth.com

Nous sommes à une époque où la mode est aux relations amoureuses jetables.  L’abondance est présente dans toutes les sphères de notre société, que ce soit la nourriture, les vêtements, les maisons, les voitures, le crédit…  C’est tellement facile de jeter puis, acheter!

En général, l’être humain se crée des habitudes de vie, des routines quotidiennes et des façons de faire. Dans une société où la sollicitation à la consommation est constante il est très difficile de ne pas tomber dans le piège.
Regardez les ordures que vous produisez et tout ce que vous mettez à la récupération hebdomadairement. Cette simple observation permet de prendre conscience de notre consommation.

Alors comment échapper aux relations jetables ? Est-ce possible ?

C’est possible!  Pour y arriver il faut prendre conscience de chacun des petits gestes posés au quotidien pour éviter d’embarquer dans le manège des relations jetables!!
Consommer et jeter est un mode de vie qui s’insère petit à petit dans notre quotidien. Pour adhérer à ce mode de vie il faut approuver deux critères qui sont : rapidité et facilité.   C’est à ce moment que notre cerveau adhère à tout ce qui est rapide et facile, même les relations interpersonnelles !

Des comportements reliés aux relations jetables

relation-jet

Voici quelques trucs pour identifier des comportements de relations jetables:

  • quand il y a un problème, mon premier réflexe est d’ouvrir l’œil pour voir si je peux trouver mieux ailleurs.
  • j’entretiens plusieurs relations et lorsque je serai prêt je choisirai la bonne personne.
  • je suis incapable de m’engager dans une relation à long terme.
  • je suis capable de mettre un terme à une relation par message texte.
  • changer de partenaire c’est beaucoup plus facile que d’adresser ce qui ne fonctionne pas.

 

Fatigué des relations jetables…

Someone is erasing a drawing of the human brain. Conceptual image relating to dementia and memory loss. Digital illustration.

Pour réussir à sortir de ce cercle vicieux, il faut d’abord changer ses habitudes quotidiennes.
Avant d’acheter il faut se poser les questions suivantes :

  1. est-ce que j’en ai vraiment besoin ?
  2. avant de jeter un objet se poser la question, est-ce que je peux le réparer ?
  3. si je ne peux pas le réparer, est-ce que j’ai vraiment besoin de remplacer cet objet ?
  4. si j’achète cet objet, quel besoin comblera-t-il ?
  5. est-ce que j’ai déjà un objet qui comble ce besoin ?

Se poser ces 5 questions avant d’acheter permet de reprogrammer le cerveau par conséquent, changer les habitudes de consommation.

Pour les 21 prochains jours qui suivront, avant d’acheter, posez-vous les 5 questions et croyez-moi que vous verrez votre compte de banque monter en flèche et vous aurez reprogrammé vos façons de faire.
Revoir ses habitudes de consommation au quotidien c’est, créer l’effet papillon pour réussir à entreprendre une relation durable !!!

Sandra Manegre

Partager cet article

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+